Recherche

Animateur multimédia

Animateur d’espace public numérique, Médiateur Internet, Médiateur multimédia, Médiateur numérique, Animateur TIC, Conseiller et assistant en technologie de l’information et de la communication (CATIC), Coordinateur local EPN, Directeur d’EPN, Chargé de développement numérique (ERIC PACA)



L’animateur multimédia a pour mission de faire découvrir et partager les connaissances et les pratiques numériques pour faciliter l’accès de tous aux services et aux innovations de l’Internet et des Nouvelles Technologies de l’information et de la communication. Il intervient dans les lieux d’accès public à Internet (Espaces Publics Numériques, bibliothèques, médiathèques, centres socio-culturels…). Il propose et accompagne des projets individuels et collectifs, avec un accueil adapté (enfants, seniors, demandeurs d’emploi, familles, associations, TPE, habitants, …) aux compétences recherchées (maîtrise des outils et de leurs usages citoyens, techniques, sociaux, économiques et culturels…).

Familles de métiers : Formation et assistance

Présentation

L’animateur multimédia accompagne et assiste des populations aux caractéristiques différentes (enfants, seniors, demandeurs d’emploi, etc.) dans l’appropriation des outils informatiques et des usages de l’Internet, au travers d’actions de médiation individuelles ou collectives (animation d’activités éducatives, ludiques, artistiques, techniques, administratives, citoyennes, etc.). C’est un métier à la croisée de domaines technologiques, pédagogiques et d’animation.

Missions

L’animateur multimédia assure une mission de médiation et d’assistance dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour faciliter l’accès de tous aux services numériques.
Il peut assurer la gestion d’une petite structure ou d’un service ou l’encadrement d’une petite équipe de travail.

Domaine et périmètre d'intervention

L’animateur multimédia exerce sa fonction dans des lieux publics ou associatifs dédiés à l’apprentissage des technologies de l’information et de la communication et de leurs usages ou qui proposent ce service en liaison avec leur activité principale (bibliothèque, média thèque, maison des jeunes et de la culture, centre social, maison de l’emploi, points information jeunesse …).
Il travaille au sein de sa structure d’accueil, seul ou en équipe, souvent en partenariat avec des acteurs locaux : services publics (école, maison de l'emploi, ...) ou associations (aide et insertion sociales, ...).
Il assure des fonctions d’organisation et d’encadrement d’actions d’animation et de développement local autour des TIC, la gestion et la première maintenance des équipements. Il peut aussi être chargé de la gestion et du fonctionnement de la structure ou du service et de la coordination pédagogique d’une équipe d’animation.

Activités & tâches

Activité 1
Organisation et encadrement d’actions d’animation et de développement local autour des TIC et de leurs usages

Tâches

  • Assurer l’accueil et l’information du public, analyser ses demandes et ses besoins ;
  • Etablir un programme d’animations et d’actions à visées pédagogiques ou de développement local ;
  • Concevoir des scénarios d’animation d’ateliers, d’événements, de projets et des méthodes pédagogiques autour de la culture numérique et de l’usage des TIC en fonction des besoins des publics, des objectifs définis avec la collectivité ou l’organisme de tutelle, des spécificités de l’environnement local social, culturel, éducatif, économique ;
  • Organiser et conduire des actions d’animation, d’accompagnement de projets, / d’initiations et de formation, individuels ou collectifs (ateliers, évènements, projets locaux) pour expliquer le fonctionnement et le maniement des matériels et des outils, rendre intelligibles les processus technologiques sous-jacents aux équipements matériels et immatériels (informatisation, programmation, mises en ligne, miniaturisation, électronique… dans un souci d’éducation citoyenne et scientifique et technique, présenter les principaux services de l’Internet, développer les capacités à les utiliser en autonomie, sensibiliser aux règles de droit, de sécurité et de civilité sur Internet ;
  • Concevoir et mettre en œuvre l’évaluation continuée et partagée des projets de développement local, des ateliers de création, des acquis des participants, des scénarios d’apprentissage et des pratiques d’animation ;
  • Assurer l’évaluation individuelle des compétences acquises en fonction des référentiels des attestations proposées (ex. PIM, B2IAdulte,…) ;
  • Assurer l’assistance technique du public ;
  • Mettre en œuvre des modalités d’accès aux ressources documentaires en fonction des usages.

 

Activité 2
Gestion et maintenance des équipements informatiques

Tâches

  • Gérer les équipements et assurer la maintenance de premier niveau des postes informatiques et de l’ensemble des moyens technologiques nécessaires aux activités ;
  • Adapter l’utilisation de l’outil multimédia aux projets et aux publics, en veillant à la sécurité des utilisateurs et à la protection des mineurs ;
  • Développer des solutions technologiques en fonction des projets.

 

Activité 3
Veille

Tâches

  • Assurer une veille informative, technologique et pédagogique en fonction des projets, des usages.
Activité 4
Gestion et fonctionnement de la structure

Tâches

  • Gérer le budget ; mobiliser des financements au service des projets et des besoins locaux ;
  • Gérer les modalités de fonctionnement de l’espace (inscriptions, règlement intérieur, planning des activités, gestion des salles, coordination de l’équipe d’animation …) ;
  • Gérer les relations avec la collectivité ou l’organisme de tutelle (rapport d’activité, tableaux de bord…) ;
  • Développer et gérer des partenariats autour de projets à l’échelle d’un territoire.

 

Activité 5
Communication

Tâches

  • Concevoir des supports de communication, de valorisation des activités et de la structure ;
  • Organiser et promouvoir des évènements ;
  • Travailler en réseau avec les autres animateurs multimédia du territoire, des programmes et des labels éventuels, les partenaires culturels, économiques, éducatifs, politiques, sociaux, de projets communs.

 

Compétences

Savoirs

  • Bonne culture des technologies de l’information et de la communication et de leurs usages ;
  • Connaissances des principales règles de droit, de sécurité et de civilité sur l’Internet ;
  • Connaissance des principaux services de l’administration en ligne.

 

Savoir-faire

  • Maîtrise des outils informatiques et multimédias, en fonction des missions et activités de la structure : (systèmes d´exploitation, logiciels bureautiques, Internet, multimédia) ;
  • Capacité à assurer la première maintenance des équipements ;
  • Capacité à animer un groupe ;
  • Capacité à analyser le contexte et les besoins locaux ;
  • Capacité à communiquer sur différents supports et canaux de diffusion.
  • Capacité à concevoir, conduire et évaluer un projet

 

Savoir-être

  • Qualités relationnelles, capacité d’adaptation à des publics variés ;
  • Qualités pédagogiques, écoute, patience ;
  • Sens de l’initiative, de l’organisation, du travail en équipe et en réseau.

 


 

Licence Creative Commons
Cette fiche métier est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 2.0 France.

 

Dernière mise à jour : 26 mars 2014.
Retour au sommaire

Ce métier est assuré par des personnes de profils variés (informatique, animation socio-culturelle, sciences humaines, …). Il existe des formations diplômantes spécifiques qui préparent au métier d’animateur TIC, accessibles au niveau bac (diplômes d’université, Brevet professionnel Jeunesse et Sports, titre du ministère du travail, de niveau IV, avec possibilité de validation d’acquis professionnels).

Il existe également de nombreuses formations qualifiantes référencées sur le site NetPublic.

Ressources utiles

METIER ET FORMATION

  • Web TV de Pôle Emploi : Animateur multimédia [vidéo], reportage effectué à la Médiathèque municipale Coeur de Ville de Vincennes (Val de Marne)

EMPLOI

Contributeurs

  • Délégation aux usages de l'Internet (DUI) - octobre 2012.

Laisser un commentaire
16.
08/12/2009 à 12h23
Par amélie

à propos des salaires

C'est souvent la convention collective de l'animation socio-culturelle qui fait référence.
La technicité d'un spécialiste du théâtre, du cinéma, de la photo, de la danse, de la musique n'a pas à rougir face à la technicité d'un animateur multimédia.
Certes, certain ont double ou triple technicité quand ils ont à la foris une approche technique, artisitique et de sciences humaines.
La question est plus généralement celle de la reconnaissance des animateurs comme véritables personnes ressources de l'éducation populaire, de la formation tout au long de la vie, et de l'éducation en dehors du temps scolaire.
Elle passe par le niveau de qualification, le statut, la rémunération. C'est une question de société et de mobilisation des professionnels pour se construire un corps professionnels avec son éthique, ses instances...

15.
08/12/2009 à 12h17
Par amélie

en réponse à Msoutric
l'animateur multimédia responsable de structure ou chargé de mission de développement sur un territoire important ou complexe peut également prétendre à préparer le diplôme du DEJEPS ou du DESJEPS. 2 diplômes du Ministère de la Jeunesse et des Sports qui remplacent notamment (pour faire vite) le DEFA.
Ces 2 diplômes d'animateur socio-culturel sont respectivement de niveau 3 et 2. On peut juste leur reprocher une vision plus administrative et gestionnaire de l'animation socio-culturelle que de renforcement de l'approche éducative. Comme pour le DEFA, on essaie de lier les 2 mais ces 2 diplômes sont mal montés. Au contraire des diplômes sportifs qui affichent le métier d'entraineur au niveau 3. En attendant, ils permettent d'obtenir les niveaux 3 et 2 ; et on fait confiance aux animateurs pour ne pas perdre leur âme d'éducateur populaire et de militant pour ne pas s'étioler comme directeur noyé dans les affaires courantes financières et administratives.

14.
08/12/2009 à 12h10
Par amélie

en réponse à Alicia
un BPJEPS Animation culturelle avec le support d'intervention multimédia est aussi une porte d'entrée tout à fait pertinente pour défendre une approche artistique et pluriculturelle des appropriations possibles des NTIC

Un BPJEPS loisirs tous publics devrait également être une bonne approche des pratiques de loisirs, de temps libres et de citoyenneté au travers de la promotion des politiques de jeunesse via les pratiques numériques de loisirs et de militantisme. Mais souvent les formations qui permettent d'obtenir le BPJEPS restent encore très traditionnelles dans les supports techniques d'animation socio-culturelle et d'éducation populaire proposés.

ll faut prospecter dans la France entière et faire son marché. On peut avoir de très bonnes surprises !!!

Tout cela pour sortir de la bureautique et de la navigation sur Internet pour prendre à bras le corps la question des jeux, de la communication, de la numérisation des activités humaines, de la scénarisation des pratiques réelles à travers la conception logicielle ; et développer l'esprit critique des "consommateurs -utilisateurs-usagers" afin qu'ils deviennent de vrais contributeurs dans cette nouvelle société numérique de l'information, de la communication, de la robotique, de la productique, de l'art numérique !!!!

13.
17/11/2009 à 11h02
Par Marjorie - Equipe du Portail des Métiers de l Internet

@Papyjc et Inconnu Il faut savoir que le référentiel du métier d'animateur d'EPN (Espace Public Numérique) publié dans le portail des métiers a été élaboré de manière exhaustive. Tous les animateurs n'assurent pas la totalité des missions décrites et ne possèdent pas l'ensemble des compétences listées. Les enquêtes révèlent des profils, des niveaux de formation, des fonctions, des statuts et des niveaux de recrutement très variés. Ils sont recrutés par des collectivités locales selon les règles de la Fonction publique territoriale ou par des associations, plus librement, en fonction de leurs objectifs et de leurs moyens. Les animateurs de la FPT sont recrutés par concours de catégorie B et les certifications au métier sont de niveau 4, ce qui, en effet, ne correspond pas à la réalité de leurs missions et activités, particulièrement quand l'animateur est responsable et gestionnaire de la structure. L'objectif de ce référentiel est justement d'appeler l'attention sur cette réalité et de tirer vers le haut la fonction d'animation TIC en EPN.

12.
16/11/2009 à 22h12
Par Inconnu

bonjour
je voudrais savoir si il existe une grille de salaires
Car on me fait comprendre que notre salaire est équivalent d'un animateur alors que notre métier est plus complexe connaissant techniques , pédagogique, communication, maintenance......et j'en oublie.

11.
13/11/2009 à 17h02
Par Papyjc

Au vu des compétences requises, je ne comprend pas la grille des salaires appliquées à cette profession, je suis même scandalisé que l'on exploite , à ce point, des personnes qui ont dû acquérir autant de compétences. Sachant que ce sont des associations parrainées par les collectivités territoriales qui sont majoritairement les employeurs, je considère que c'est l'état qui est responsable de cette situation...

10.
16/10/2009 à 19h45
Par Msoutric

@Alicia Une bonne piste serait de contacter les formations inscrites en regard de ce métier (affichées en haut à droite). Vous pouvez consulter leur site ou les contacter par mail ou par téléphone pour plus de renseignements. Bonne recherche

9.
16/10/2009 à 17h42
Par Gregory

merci pour l'ajout des pdf !

8.
14/10/2009 à 21h07
Par Alicia

Vous ne dites pas comment obtenir ce diplôme. Je me suis renseignée, je suis tombée sur le diplôme "brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité techniques de l'information et de la communication" sur ce site web : http://www.education.gouv.fr/botexte/bo020912/MENB0201935A.htm

J'aimerais savoir s'il y a d'autres diplômes pour devenir animateur multimédia.

En vous remerciant

7.
03/09/2009 à 14h44
Par Eric

Bonjour et merci pour ce rajout.

Pages

Ajouter un commentaire