Recherche

Consultant en référencement naturel

Consultant SEO, Référenceur, Consultant en référencement organique, Référenceur naturel, Chargé de référencement, Expert SEO, Expert en référencement naturel, Expert en référencement organique, Spécialiste du référencement naturel



Le consultant en référencement naturel (SEO pour Search Engine Optimization) est chargé d'améliorer la visibilité et l'audience d'un site internet. Sa mission consiste à positionner un site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo…) sur des requêtes précises. Le métier nécessite de s'auto-former et de surveiller l'évolution des moteurs et des techniques en permanence : le référenceur suit séminaires, forums de discussions et blogs spécialisés. Le consultant en référencement naturel - également appelé référencement organique - peut exercer dans une agence Web, en tant que travailleur indépendant ou directement chez le client.

Présentation

Le SEO (pour Search Engine Optimization) - terme international pour parler du référencement naturel - est l'art de positionner les pages d’un site web dans les résultats des moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo! etc.) pour accroître sa visibilité et créer du trafic.

En France, on utilise les termes moins précis de - référencement, référencement naturel ou référencement organique - comme synonymes de SEO. Un consultant SEO est donc un spécialiste du référencement naturel/organique (ou expert SEO).

Le métier de consultant SEO requiert une certaine pluri-compétence puisqu’il nécessite des connaissances marketing, rédactionnelles, techniques et commerciales. Le métier de consultant en référencement naturel comporte également une forte dimension éthique. En effet, il existe des techniques d’optimisation qui suivent les recommandations des moteurs de recherche et sont efficaces sur le long terme appelées white hat SEO et des techniques d’optimisation non recommandées par les moteurs de recherche - appelées black hat SEO - qui consistent principalement à tromper les moteurs sur la qualité d’une page (spamdexing). Le consultant SEO doit donc toujours savoir où se situe la limite entre white et black SEO et être capable de mesurer les éventuels risques qu’il fait courir à son client (blacklistage ou même sanction de justice). Il existe des techniques dites de grey hat SEO qui se situent à la limite entre les deux.

Missions

Les principales missions du consultant SEO sont :

  • l’optimisation de la structure du site (réalisée dès la conception ou suite à un audit technique) : elle permet d'améliorer la visibilité des pages internes et donc des requêtes de longue traîne) ;

  • la rédaction de contenus et l’optimisation de chaque page (on-Page) : l'optimisation de chaque page en fonction d'une liste de mots-clés sélectionnés permet de permet de mettre en avant la pertinence du contenu et la cohérence du contenu de l’ensemble du site autour de sa thématique principale et ce, au bénéfice du positionnement du site par les moteurs de recherche sur les requêtes sélectionnées et leurs variantes ;

  •  favoriser l'indexation du site par les moteurs de recherche (sur les requêtes sélectionnées) ;

  • la création de liens pointant les pages ("lien retour" ou backlinks) pour améliorer la réputation du site : en effet, les moteurs de recherche utilisent le nombre (et la qualité) des "liens retour" (backlinks) d’une page comme l'un des facteurs de classement de leurs résultats.

Domaine et périmètre d'intervention

Bien qu’il soit généralement rattaché au service marketing de l’entreprise, la polyvalence du consultant SEO l’amène à collaborer avec toutes les personnes qui interviennent dans la conception et le suivi d’un site web : webmestre, rédacteur web, analyste de trafic,développeur web etc.

Il existe différents profils de référenceurs : certains sont plus spécialisés dans la communication et le rédactionnel, d'autres ont des profils plus techniques mais c'est avant tout l'environnement professionnel dans lequel ils évoluent qui modifie la façon dont ils exercent leur métier.

Le référenceur peut évoluer dans 3 environnements distincts :

  • en agence
  • en tant que travailleur indépendant (freelance)
  • chez l'annonceur (in-house)

En agence :
Au sein d'une agence web ou d'une agence spécialisée dans le webmarketing ou le référencement, le référenceur travaille en équipe et respecte l'approche "agence" basée sur des processus précis de suivi, de livrables et d'actions. L'agence permet une mutualisation des connaissances et des ressources internes et offre la possibilité au référenceur de conseiller différents types de clients : de la PME aux grands comptes en passant par les sites marchands. Le référenceur est amené à suivre un grand nombre de projets de types variés et doit donc faire preuve d'organisation et de rigueur. Le référenceur en agence collabore avec un développeur sur chacun de ses projets ce qui lui permet de se libérer des actions techniques à mener pour se concentrer sur une mission de conseil et d'accompagnement auprès de ses clients.

Chez l'annonceur (in-house) :
Rattaché au fonctionnement du (ou des) site(s) internet d'une entreprise, via le service informatique, communication ou plus souvent marketing, le référenceur "in-house" intervient sur la pérennité et l'amélioration continue d'un site unique ou d'un panel de quelques sites. Il s'agit le plus souvent d'un site principal et de plusieurs sites "satellites" (déclinaisons à l'international, sites évènementiels...) pour le(s)quel(s) le référenceur "in-house" met en œuvre des recommandations techniques, rédige des contenus ciblés  optimisés selon une technique d'écriture spécifique, analyse les résultats et apporte son savoir-faire au moment des mises à jour (corrections, optimisations).

En tant que travailleur indépendant (freelance) :
Le profil du référenceur indépendant (ou freelance) peut ressembler à celui du référenceur en agence bien qu'il réalise seul l'accompagnement de ses clients. Il peut également se charger du référencement de ses propres sites web, ne cherchant plus alors à exercer son métier pour des clients externes mais bien pour apporter du trafic et monétiser ses propres supports web. Le choix de cette situation professionnelle favorise alors un profil plus technique doté d'une grande autonomie.

Activités & tâches

Activité 1
Audit technique et éditorial

Tâches

Analyse de la structure des pages et de l’architecture du site

Analyse sémantique : choisir les bons mots-clés sur lesquels se positionner

Analyse des balises META (ou meta tags)

Pertinence des liens entrants / sortants

Identification des facteurs bloquant ou pénalisant le référencement

Rapport de positionnement

Activité 2
Élaboration de la stratégie SEO

Tâches

Définition des objectifs

Recommandations techniques afin d’optimiser la structure du site pour le rendre seo-friendly (compatible avec les recommandations SEO)

Choix des mots-clés

Établissement d’un plan de production de contenus (mise en valeur des requêtes visées et renforcements des thématiques principales du site)

Recommandations pour l’optimisation des contenus en fonction des mots-clés retenus

Sélection des sites pouvant faire l’objet d’un échange de lien

Activité 3
Mise en oeuvre des actions SEO

Tâches

Mise en place d'actions SEO On-Site : intégration des micro-formats et des rich-snippets

Mise en place d'actions SEO Off-Site : link-building, nettoyage de backlink, sortie de pénalité Google

Mise en place ou support des optimisations techniques du site

Rédaction des balises META de chaque page

Optimisation des contenus éditoriaux

Développement du nombre de liens qui pointent vers un site ("liens retour", blacklinks) grâce à la mise en place de partenariats, à la création de contenus sur des sites externes (blogs, forums) ou à l’utilisation des médias sociaux. Ce procédé est communément appelé le NetLinking.

 

Activité 4
Suivi et reporting

Tâches

Suivi de la bonne mise en oeuvre des préconisations faites lors de l’audit

Suivi du positionnement des pages dans les résultats des moteurs de recherche sur les mots-clés choisis

Analyse du trafic et des conversions (actions que l'on souhaite voir réalisées par l'internaute sur le site par exemple : nombre d'achats, nombre de téléchargements d'un fichier, nombre de formulaires remplis, nombre de fichiers imprimés, nombre d'inscriptions à la newsletter etc.)

Activité 5
Veille technologique et concurrentielle

Tâches

Mener une veille régulière sur :

  • les algorithmes de classement des résultats des moteurs de recherche
  • les techniques de référencement et leur acceptabilité par les moteurs de recherche (white hat SEO)
  • les évolutions technologiques qui peuvent influencer le référencement naturel
  • les pratiques de référencement des sites concurrents et/ou sites partenaires

Compétences

Savoirs

Connaissance de l’entreprise (ses produits, ses services, son secteur d’activité, sa culture, son identité, ses concurrents...)

Maîtrise des principes de :

  • Communication

  • De partenariats

  • De relations presse / relations publiques en ligne

  • De négociation

Connaissances en :

  • Droit des TIC

  • Structuration de l’information

  • Gestion de projet

  • Marketing et acquisition de trafic

Compréhension de l'environnement éditorial et technique web

Savoir-faire

Pratique de l’analyse de données : maîtriser les outils de mesure d'audience sur Internet (web analytics)

Bonne connaissance des langages HTML, CSS, PHP et ASP.NET

Bonne connaissance des base des principaux CMS

Maîtrise des logiciels de bureautiques : suite Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint), suite Open Office (Writer, Calc, Impress), etc.

Bonnes compétences rédactionnelles

Savoir-être

Être :

  • Passionné par le  web et les nouvelles technologies

  • Curieux de tout et suivre l’évolution du métier, car les algorithmes des moteurs de recherches évoluent en permanence

  • Rigoureux, organisé et pragmatique


Avoir :

  • Un esprit de synthèse et le souci du détail

  • Le sens de l’écoute et de l’analyse

  • Un bon relationnel client et le sens des responsabilités

  • La capacité de travailler en mode projet

  • Le goût du travail en équipe

  • L’esprit d’initiative

 


 

Licence Creative Commons
Cette fiche métier est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 2.0 France.

 

Dernière mise à jour : 24 août 2016.

 

Retour au sommaire

Selon la nature du poste et l'entreprise, il est possible d'exercer ce métier avec une formation de niveau bac +3 ou de niveau bac +5. Il existe peu de formations diplômantes spécialisées et il n'est pas rare de devoir se former par soi-même ou durant des stages en entreprise. Une formation avec une spécialisation en webmarketing donne de bonnes bases.

La certification Expert SEO CESEO - mise en place par l'association SEO Camp - permet de valider ses compétences en SEO.

Ressources utiles

MÉTIER et FORMATION

EMPLOI

 

Contributeurs

Laisser un commentaire
102.
06/06/2014 à 09h53
Par Thierry

Contrairement à ce que j'ai pu lire plus bas, je trouve que de plus en plus de monde travail dans le domaine du SEO. Ce qu'il ne faut pas perdre à l'esprit c'est que le travail de référenceur n'est pas une mince affaire et qu'il ne faut pas vendre tout et n'importe quoi à ses clients, et surtout, faire espérer les 1er positions alors que la concurrence pour ce dernier est rude. Soyez inventif dans la diversité du positionnement (images, shopping, google adresse, sea ...) le temps que les positions naturels soient présentes. Thierry

101.
03/06/2014 à 14h50
Par Nicolas

Le référencement naturel est surement la source de trafic dont les internautes ont le plus confiance. Malgré les changement d'algorithmes des grands moteurs de recherche, le SEO ou référencement naturel à beaucoup d'avenir. C'est pour cette raison que j'ai créé une agence.

100.
27/05/2014 à 19h46
Par Eric B.

Je ne sais plus quelle personne soulignait qu'il y a de l'avenir dans le SEO. Merci pour votre aide.

99.
23/05/2014 à 15h51
Par Julien

Au final on voit que le métier de consultant en référencement naturel a beaucoup évolué ces dernières années avec la bataille que mène Google contre les SEO. Il faut désormais savoir constamment se renouveler en innovant et en cherchant de nouvelles techniques si l'on veut optimiser le positionnement des sites internet sur lesquels nous travaillons. C'est notamment ce côté recherche et de challenge qui est super motivant dans ce métier. Julien

98.
22/05/2014 à 14h58
Par Franck COCHET

Le métier de référenceur de sites web est un métier complexe, en constante évolution et qui demande un des compétences multiples (code, rédaction marketing, rigueur, …) Une formation SEO n’a de sens que si elle évolue tous les mois : elle ne doit pas simplement former aux actions à réaliser mais plutôt donner les bases nécessaires à l’auto-formation au quotidien. Il faut savoir s’entourer d’une bonne communauté d'experts, d’outils facilitant les actions fastidieuses et appliquer une méthodologie stricte pour éviter de se perdre ! Franck COCHET

97.
22/05/2014 à 12h58
Par Antony

On pense que le métier de consultant en référencement devient de plus en plus difficile de nos jours, depuis les derniers filtres de Google. En fait ce n'est pas vraiment le cas, il s'agit surtout ici de bien comprendre qu'avant on privilégiait la quantité à la qualité, on automatisait le maximum d'actions et c'est toujours le cas aujourd'hui pour certains. Même si ces techniques marchent encore, il faut être de plus en plus prudent et elles sont de plus en plus risquées. Le métier de consultant en référencement évolue donc vers du qualitatif et dans un premier temps vers du correctif. En tout cas c'est ce que je remarque lors de mes prestations de référencement à marseille. Le métier à encore de beaux jours devant lui, à condition de savoir s'adapter sans cesse.

96.
19/04/2014 à 10h55
Par Augustin

Merci pour cette présentation que j'approuve, je suis moi même autodidacte et travaille sur le web depuis une dizaine d'années, le gros avantage d'internet et sa formation permanente (parfois chronophage) mais pour celui qui va savoir gérer son temps et ses choix sur la ou les formations du web il en tirera des avantages très bénéfiques (pas ou peu de déplacement, choix des horaires de travail et des formateurs, etc. Et pour terminer,un petit conseil, il faut avoir envie d'apprendre tous les jours tout en restant dans l'être et le faire, pour réussir et tirer des leçons de ses échecs Augustin

95.
17/04/2014 à 09h43
Par Aurélien

@Netcooking : je vous rejoins concernant les médias sociaux. Le SMO est complémentaire du SEO, c'est aussi un excellent moyen de générer du trafic (selon l'activité) mais concernant l'impact direct des signaux sociaux sur le positionnement, je crois malheureusement que nombreux sont ceux qui confondent encore corrélation et causalité (et qui devraient du coup relire cet excellent article : http://www.abondance.com/actualites/20130812-12982-etudes-seo-entre-corr... et le très drôle : http://www.cndp.fr/entrepot/themadoc/probabilites/reperes/causalite-et-c...). @Frédéric : bien d'accord avec vous évidemment concernant la pertinence, pour une entreprise, de faire appel à un consultant SEO. Aurélien

94.
18/03/2014 à 09h34
Par Netcooking

@ Lamine, Notre veille nous indique le contraire, et vous confondez comme beaucoup corrélation et causalité ! Ceci dit, oui le SMO est l'allié du SEO. @ Kevin, Oui la veille est importante aujourd'hui, mais elle l'a toujours été ! Non, SEO BH n'est pas synonyme de facilité ! Le lien est toujours à la base du Web et du PageRank, quelle qu'en soit la valeur...

93.
04/03/2014 à 10h53
Par Lamine

@Netcooking

C'est déjà prouvé. Matt Cutts, comme Google, comme de nombreux tests ont démontré l'intérêt des réseaux sociaux pour la stratégie SEO d'un site. Le SMO est une stratégie complémentaire mais indispensable.

Admettons que ça n'a aucun impact. Devrions abandonner la création de plateformes sociales dans nos stratégies de visibilité ? Bien sûr que non.

Les réseaux sociaux ont un impact, certes indirect (pour l'instant) sur la visibilité d'un site, mais suffisamment pertinent pour ne pas être écarté. Tout dépend juste de l'activité du site Web. On parlera alors de niches sociales adaptées.

Pages

Ajouter un commentaire