Recherche

Développeur / animateur Flash

Designer Flash, Développeur Flash, Flasheur



Polyvalent, le développeur / animateur Flash possède à la fois des compétences en animation et en programmation. Son rôle est d'animer les éléments graphiques et en développer les fonctionnalités à l'aide du logiciel d'animation Flash et du langage associé : l'ActionScript. Il réalise, soit des sites web entièrement en Flash, soit des animations Flash (bannières publicitaires, widgets ou mini-jeux) qui seront intégrées sur un site. Le développeur / animateur Flash peut exercer dans une ESN (Entreprise de Services du Numérique), dans une agence Web, en tant que travailleur indépendant ou directement chez le client.

Présentation

Polyvalent, le développeur / animateur Flash possède à la fois des compétences en animation et en programmation. Son rôle : animer les éléments graphiques et en développer les fonctionnalités. Il doit maîtriser le logiciel d'animation Flash et le langage qui lui est associé :  l'ActionScript. Le développeur/animateur Flash combine donc animation et programmation pour mettre en mouvement les différents éléments graphiques et en développer les comportements.

 

Le développeur / animateur Flash peut être chargé de réaliser des sites web entièrement en Flash (notamment des mini-sites promotionnels) mais il intervient le plus souvent pour mettre en place les quelques éléments Flash d’un site web ou pour concevoir, réaliser et développer différentes applications interactives comme des bannières, des barres de navigation animées ou des widgets.

 

Dans certaines entreprises, le métier de développeur / animateur Flash est parfois scindé en deux :

 

  • la programmation en ActionScript des animations en Flash est alors assurée par un développeur multimédia
  • tandis que l'animation et la création des éléments graphiques est assurée par un webdesigner.

 

Missions

Le développeur / animateur Flash est chargé de :

  • L’étude de faisabilité des projets Flash 
  • La réalisation complète de sites « full Flash » (sites conçus uniquement grâce à la technologie Flash) 
  • La conception, la réalisation et le développement d'animations Flash (bannières, widgets, jeux…) 
  • La maintenance et l’évolution des outils 
  • La rédaction de la documentation technique et fonctionnelle du développement

En fonction des besoins de son organisation, il assure aussi :

  • La conception des éléments graphiques du site 
  • Le montage et l’encodage de vidéos (intégration Flash / vidéo) 
  • L'animation de formations auprès d'utilisateurs

Domaine et périmètre d'intervention

Le développeur / animateur Flash est le plus souvent rattaché aux webdesigners et travaille sous la responsabilité d’un directeur artistique et d’un chef de projet. Il a également la possibilité de travailler en indépendant  auprès d’agences interactives ou directement auprès du client final. Dans ce dernier cas, il est amené à intervenir plus en amont du projet et exerce une plus forte fonction de conseil qu'en agence.

Activités & tâches

Activité 1
Etudes de faisabilité des projets Flash

Tâches

 

Identifier et comprendre les besoins clients :

  • Objectifs du projet
  • Fonctionnalités souhaitées

Réaliser les analyses fonctionnelles des besoins ainsi qu’un cahier des charges technique pour évaluer :

  • Délais
  • Coûts
  • Faisabilité

 

Activité 2
Concevoir et réaliser le graphisme des applications Flash

Tâches

 

Création des scenarii d’utilisation des applications :

  • Cinématiques
  • Wireframes

Création de l’identité graphique des applications :

  • Charte graphique
  • Maquettes

Intégration des éléments graphiques :

  • Importation de tous les éléments réalisés dans le logiciel Flash
 

 

Activité 3
Programmer et intégrer des applications Flash

Tâches

 

Formalisation des aspects techniques :

  • Cahier des charges technique
  • Spécifications détaillées

Réalisation du développement :

  • ActionScript 2
  • ActionScript 3

Rédaction de la documentation :

  • Documentation technique
  • Documentation fonctionnelle

Intégrer l’interactivité  au sein d’interfaces statiques :

  • Incorporation des modules dans du langage  HTML CSS.
  • Intégration du langage XML et des scripts à l’application.

Faire interagir l’interface avec les langages orientés serveurs :

  • PHP 
  • Dispositifs de base de données
 

 

Activité 4
Tests et validation

Tâches

 

Réalisation d’un ensemble de tests :

  • Tests unitaires pour vérifier chaque fonctionnalité
  • Tests d’intégration pour vérifier que l’ensemble des fonctionnalités développées interagissent correctement ensemble

Validation exhaustive de l’application :

  • Ecrire un plan de test qui permet de valider l’ensemble des fonctionnalités prévues

Vérification de la cohérence entre le rendu graphique et les maquettes fournies :

  • Validation écran par écran
 

 

Activité 5
Suivi technique

Tâches

 

Réalisation de documentation :

  • Documentation technique
  • Documentation fonctionnelle

Suivre l’évolution de l’application sur le long terme :

  • Corrections des problèmes remontés
  • Dépannage des utilisateurs
 

 

Activité 6
Veille

Tâches

 Prendre en compte les problématiques d’accessibilité de Flash :

  • Caractéristiques techniques de chaque version de Flash Player 
  • Adaptation des applications interactives aux utilisateurs ciblés
  • Anticipation des meilleures pratiques
  • Lien avec les communautés de développeurs
  • Veille constante auprès de sites référence

Veille sur la technologie existante

  • Evolutions du langage de programmation ActionScript
  • Vérifier la pérennité des technologies existantes

Veille sur les nouvelles technologies :

  • Nouveaux langages de programmations
  • Nouvelles solutions techniques

Veille généraliste :

  • Nouvelles tendances en matière d’applications Flash
  • Nouvelles animations
  • Nouveaux widgets innovants

 

Compétences

Savoirs

 Compréhension de la notion d’interactivité :

  • Apports à l’internaute
  • Possibilités de création

 

Compréhension des contraintes du projet :

  • Délais
  • Budget
  • Fonctionnalités attendues
  • Valeurs à véhiculer

 

Fort sens créatif :

  • Elaboration d’une charte graphique cohérente avec les valeurs du client
  • Chemins de navigation innovants

 

Forte culture artistique :

  • Courants de pensée
  • Design

 

Conception et développement :

  • Techniques de conception, modélisation et architecture d’applications Flash
  • Méthodes, normes, langages et outils de développement
  • Algorithmique
  • Culture générale informatique

 

Compréhension des enjeux du web 2.0 :

  • Réseaux sociaux
  • Rich média
  • Mash-up

Savoir-faire

Maîtrise des langages utilisés pour le développement d’applications multimédia :

  • ActionScript 2 (AS2)
  • ActionScript 3 (AS3)

 

Utilisation de logiciels spécifiques :

  • Flash develop ou Adobe Flash
  • Axure
  • Effets spéciaux / Animation
  • Traitement d’images

 

Maitrise des techniques d’infographie :

  • Création d’une identité graphique
  • Création de maquettes graphiques
 

 

Savoir-être

Adaptabilité :

  • Polyvalence
  • Compréhension des métiers des autres membres de l’équipe

 

Apprécier le travail en équipe :

  • Écoute
  • Ouverture aux problématiques des autres

 

Auto-formation continue :

  • Evolutions / Nouveaux langages de programmation

 

Sens de l’innovation :

  • Nouvelles façons d’utiliser la technologie Flash
  • Nouveaux concepts de widgets ou de jeux

 


Licence Creative Commons
Cette fiche métier est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 2.0 France.

Dernière mise à jour : 1er septembre 2011.

Retour au sommaire

Une formation en graphisme/multimédia (bac +3 minimum) est souhaitée mais il y a beaucoup d'autodidactes et c'est avant tout le talent qui est recherché à l'embauche où il faut dans la plupart des cas présenter ses réalisations (son book).

Formations diplômantes/certifiantes

Laisser un commentaire
12.
02/08/2009 à 22h02
Par Msoutric

@piache Merci pour votre commentaire. Comme expliqué précédemment, le portail a pour objectif de référencer l'ensemble des métiers du web et le métier de Flasheur existe bel et bien en agence comme chez l'annonceur. La fiche métier le concernant ne doit pas être vue comme un quelconque soutien à cette technologie mais comme le reflet de la réalité des métiers de l'internet. Il n'est pas question de débattre ici des avantages et des inconvénients du Flash mais de faire connaitre un métier.

11.
02/08/2009 à 18h53
Par piache

@admin : Pour appuyer le propos d'Alexis, quelle que soit la prépondérance de la technologie dans ce corps de métier, la rédaction d'un site institutionnel tel que le votre devrait veiller à ne pas instituer des standards commerciaux de fait.
Le vocabulaire informatique est suffisamment vaste pour permettre le respect d'une éthique de neutralité technique (sans pour autant verser dans l'éternel débat libre vs. propriétaire)

10.
29/07/2009 à 14h27
Par Floz

@Alex K : L'auteur de l'article s'insurge sur le fait qu'Adobe ne fasse pas de Flash une technologie open source. Mais ce qui n'est pas forcément open source n'est pas forcément mal. Et surtout, l'auteur de l'article n'est absolument pas impartial et il ne connait pas la technologie Flash et son actualité.
Premièrement, il est impossible d'installer des virus via le FlashPlayer, il y a des contraintes de sécurité que le développeur ne peut pas franchir.
Ensuite dire que Adobe peut rendre le Flash Player payant un jour, c'est dire qu'Adobe se tire une balle dans la tête. De plus, aujourd'hui la tendance du groupe est plus à l'ouverture des formats (rtmp, les spécificités du format swf...).

Arrêtons la psychose...

Développeur Flash est bien un métier, qui sortira surement du web dans les années à venir.

9.
26/07/2009 à 19h52
Par admin

@Alexis K. Nous ne pouvions pas délibérément ignorer un métier qui existe, notamment en agence web, sous prétexte que la technologie utilisée pour ce métier est "fermée". Pour rappel, l'un des objectifs du portail est de référencer les métiers de l'internetet de les faire connaitre. De plus, il y a beaucoup d'offres d'emploi de "Flasheur" ce qui légitime encore la présence de ce métier au sein du référentiel.

8.
24/07/2009 à 18h59
Par Alexis K.

De l'opportunité du néologisme "Flasheur"...

Le format Flash pose de nombreux problèmes à commencer par celui, mentionné plus haut, de l'accessibilité. C'est un format fermé, volontairement mal documenté et dépendant pour son avenir du bon vouloir de son propriétaire, la société américaine Adobe.

Pour en savoir plus, on pourra consulter cet article à charge du Framablog : "Trop de Flash sur l'autoroute du Net"
http://www.framablog.org/index.php/post/2009/06/04/format-flash-probleme...

Dans ce contexte délicat, il n'était peut-être pas opportun pour un site institutionnel à visée éducative de faire une telle promotion de ce format avec création d'un métier à part entière à la clé.

7.
12/07/2009 à 12h10
Par Seb Juzac

@Ju Java et Silverlight sont présents sur le marché de façon anecdotique, très très peu de clients sont prêts a payer plus cher un site web ou une application moins attractive visuellement ou moins avancée, développée en java ou silverlight et préfèrent rester sur une technologie éprouvée, flash.

@Inconnu Il faudrait se mettre à la page, flash n'est absolument pas connu pour être parfaitement innaccessible, Adobe travaille justement dans ce sens pour rendre "accessible" le contenu d'une application flash, voir par exemple ici la classe accessibilité de flex (http://www.adobe.com/accessibility/products/flex/). Egalement certains lecteur d'écran permettent de lire les contenus flash.

Aujourd'hui en 2009 le métier de flasheur a bien évolué et la technologie également, je pense qu'on assiste de plus en plus à une séparation développeur flash et d'animateur flash/flash designer, l'arrivée d'as3 a définitivement fermé les portes au graphiste/bidouiller en flash et rendu le développement flash un statut de vrai développeur.

6.
12/07/2009 à 00h06
Par Christophe Denuzière

Comme abordé dans les commentaires précédents, les flasheurs sont de plus en plus amenés à répondre à de nouvelles problématiques comme l'accessibilité mais aussi le référencement à travers la mise en place de techniques comme swfobjet. Selon moi les flasheurs était auparavant essentiellement des designer "dynamiques", ils sont maintenant à la croisé de nombreux autres chemins: accessibilité, ergonomie, webmarketing ...

5.
11/07/2009 à 18h31
Par Inconnu

L'accessibilité représente bien plus que ça : il ne s'agit pas de savoir qui a installé ou pas le Flash Player (d'ailleurs, faut-il se fier à des chiffres ressemblant plus à de la publicité qu'à une représentation réelle du marché ?)
Prenons un exemple simple : pour une quelconque raison, un utilisateur ne possède pas de dispositif de pointage : il aura donc beau avoir le flash player installé, il ne pourra pas utiliser la navigation au clavier, fournie naturellement par son navigateur. Ainsi, dans ce cas de figure donné à titre d'exemple, le site n'est pas accessible, car il est impossible de sélectionner une rubrique.

4.
11/07/2009 à 02h05
Par Msoutric

@Inconnu Un contenu alternatif HTML totalement accessible est proposé en lieu et place de la marguerite des métiers qui sert à la navigation pour les personnes ne disposant pas de Flash player ou pour les personnes handicapées.

3.
10/07/2009 à 16h48
Par Inconnu

Car le Flash Player est installé sur 99% des ordinateurs aujourd'hui... (http://www.adobe.com/products/player_census/flashplayer/version_penetrat...)

Pages

Ajouter un commentaire